Téléphone sans fil DECT
Imprimer l'article logo imprimer

Pourquoi il faut éviter la téléphonie mobile domestique

La téléphonie DECT (Digital Enhanced Cordless Telecommunications) est utilisée depuis la fin des années 90 dans une gamme de fréquence de 1880 à 1900 Mégahertz en ondes pulsées. C’est la même technologie que celle utilisée dans les principales normes cellulaires numériques (GSM, DCS1800) mais adaptée à une couverture locale.

Au bureau ou à la maison, le téléphone sans fil DECT se compose d’une base connectée au réseau fixe et d’au moins un combiné. Le système peut être interconnecté avec d’autres combinés permettant de laisser des postes disponibles dans plusieurs pièces de la maison. La station DECT de première génération est une véritable mini antenne relais dont la fréquence est très proche de celle de la téléphonie mobile. Elle émet en permanence à l’inverse du combiné qui n’émet que lorsqu’on téléphone. Ainsi, que le téléphone soit en veille sur la base ou en fonctionnement, cette technologie produit un rayonnent permanent. Les mesures que nous avons effectuées avec un TES92 montrent que les champs électromagnétiques générés peuvent atteindre 9 V/m à 50 cm de la station de base.

La communauté scientifique préconise une valeur maximum de 0,6 volts par mètre pour les rayonnements électromagnétiques de hautes fréquences. Malheureusement, les téléphones DECT dépassent largement ce seuil dans la pièce où la base est installée. Dans les pièces voisines, on relève également des champs électromagnétiques pouvant atteindre quelques centaines de millivolts par mètre. Souvent inconsciemment assimilée à de la téléphonie filaire traditionnelle, la téléphonie DECT suscite moins de méfiance de la part du grand public que les téléphones portables dont la nocivité potentielle commence à être bien connue. Pourtant, le DECT rayonne autant qu’un téléphone portable et échauffe tout autant notre boite crânienne. Les ondes utilisées font elles aussi partie de la famille des micro-ondes qui ont un impact sur la barrière hémato-encéphalique (BHE), c’est-à-dire diminuent la protection de notre cerveau en abimant ce filtre naturel. La BHE est une barrière anatomique qui filtre et contrôle le passage des substances sanguines indésirables en les empêchant de passer librement du sang vers le liquide céphalo-rachidien. Une BHE fonctionnant mal risque d’autoriser l’entrée dans les tissus du cerveau de molécules qui normalement en seraient exclues. Les micro-ondes ayant tendance à endommager la BHE, on comprend mieux l’affaiblissement qui risque d’en résulter. Ceci est grave pour les adultes et encore plus pour les enfants qui sont en train de devenir des utilisateurs inconditionnels de ces technologies, de plus en plus jeunes et donc pour encore plus longtemps que leurs parents.

La seule solution pour se préserver totalement de cette pollution électromagnétique est de l’éviter. Il faut remplacer le téléphone DECT par un téléphone filaire. Pour ceux qui ne peuvent vraiment pas s’en passer, il est possible de limiter cette pollution invisible entre deux appels ― c’est-à-dire pendant que le système est en veille ― en optant pour un DECT nouvelle génération. Ces nouveaux appareils ont sur l’emballage une pastille verte « green home », « éco DECT » ou « économie d’énergie ». Ces appareils ne rayonnent pas en veille lorsque le combiné est posé sur la base. Mais attention, si le combiné est en dehors de sa base, certains appareils rayonnent à nouveau, sauf certains appareils récents arborant le mode « éco DECT plus ». Malheureusement, souvent ce mode est à activer par le client qui ne pense pas à le faire, faute d’information. Dans tous les cas, il est recommandé de placer la station de base à une distance importante des lieux où l’on séjourne de façon prolongée (table de travail, fauteuils, table de chevet...).

La plupart des constructeurs expliquent que ces modes économiques servent à augmenter l’autonomie du téléphone mais omettent de dire que leurs nouveaux DECT essayent de limiter la pollution électromagnétique. Preuve est ainsi de constater que les constructeurs ont intégré les risques sans pour autant les avouer.

Lien vidéo (source : contrelapollution.wifeo.com) : http://www.dailymotion.com/gauvainll#videoId=xgjxj5

Le forum
-->

Dans la même rubrique :

puce Contact puce Adhésion puce Faire un don puce Plan du site puce Espace Rédacteurs
Site réalisé sous SPIP avec le squelette ESCAL-V2